Le PAQ, une initiative du centre culturel Nicodème de Pala a le vent en poupe

Écrit par Emmanuel Nguiram le .

Animation du CNN dans les quartiers de PalaDepuis juillet 2011, une équipe du Centre Culturel Nicodème (CCN) de Pala anime quelques quartiers de la ville au moyen de séances de théâtre populaire et de film forum. Ce projet est nommé PROJET ANIMATION QUARTIER (PAQ). Cette activité se déroule en bordure de route ou sur des espaces publics, les après-midis de fin de semaine. Le public cible est pour la grande majorité les jeunes de 15 ans et plus, mais bien souvent les plus jeunes sont les plus nombreux, prenant d’assaut les lieux de ces animations. Les thèmes qui font pour la plupart l’objet des débats tournent généralement autour des problèmes sociaux des jeunes en milieu urbain. Ce sont par exemple l’alcoolisme, la violence, la déperdition scolaire, l’oisiveté, les grossesses non désirées, pour ne citer que ceux-là.

Pour la première phase d’expérimentation, un échantillon de vingt quartiers populeux de la ville de Pala est retenu en vertu de la vulnérabilité de ces quartiers aux mutations socio-économiques et culturelles de l’heure.

Ces animations qui regroupent facilement environ 500 personnes par séance, deviennent sensiblement un cadre idéal et captivant donnant aux jeunes mais aussi aux personnes un peu plus âgées, issus de différentes couches sociales, l’occasion de se rencontrer, d’étaler au grand jour et de débattre des problèmes qui minent leur existence. . Les débats se font en français mais aussi en langues locales. Ce qui offre plus d’opportunité aux gens de participer aux débats sans complexe.

Trois animateurs socioculturels choisis par le CCN ont la charge de conduire ce projet sur le terrain. Ils disposent comme moyens pour le travail, d’une unité de cinéma mobile et de deux artistes comédiens de la place qui offrent leur prestation. Le matériel est transporté sur les lieux à l’aide de moyens de transport locaux : chariot à traction humaine ou à traction animale etc.

Le CCN qui a une longue expérience dans la maîtrise de l’organisation de débats démocratiques au moyen de conférences-débats, de théâtre de rue et de film forum, veut à travers ce projet amener les jeunes de Pala à plus de réflexion, à développer la créativité et l’innovation réaliste, ainsi que le sens critique, à développer leur capacité dans l’observation et l’analyse des situations et à avoir le sens de la responsabilité ; le tout dans l’endurance et la persévérance. Ceci, afin d’entreprendre des actions concertées pour leur épanouissement.

Pour y parvenir le CAC (le Conseil d’Animation et de Consultation) du Centre Culturel Nicodème, se dit qu’il est temps de changer de technique d’approche de ces jeunes en mal de repères. Le procédé choisi est celui de sortir du cadre physique traditionnel dudit centre pour aller à la rencontre de ces nombreux jeunes presque à la dérive, les écouter, les aider à nommer et à reconnaître leurs problèmes, puis chercher ensemble les voies et moyens pour combattre ce qui mine leur existence.Animation du CCN dans les quartiers de Pala

Pour parvenir à cette fin, le CCN, reçoit l’appui de l’organisme allemand MISEREOR. Sur le terrain, des jeunes des localités de la périphérie de Pala expriment sans cesse le besoin que cette équipe d’animation mobile vienne aussi chez eux. S’il devient évident que ce petit pas fait par le CCN est porteur, la paroisse de Pala devra trouver les moyens nécessaires pour répondre à l’appel au secours des jeunes. Mais la question qui revient bien souvent est celle-là : est-ce à l’Église de Pala seule qu’est dévolue la tâche de se pencher sur le problème des jeunes dans cette cité ? en tout cas le CCN, comme un téméraire, vient de franchir la première étape. S’il est vrai qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, c’est l’occasion favorable pour les compétences locales en la matière de se réveiller et venir à la rescousse des jeunes aux côtés du CCN. Il est déjà demain.

Emmanuel D. NGUIRAM