Jacques de PORTZAMPARC

le .

Jacques de PORTZAMPARC, omi, qui a quitté le diocèse le 15 janvier 2010 après 40 ans vécus au Cameroun et au Tchad (MOMBAROUA), se retrouve à la Maison d’Accueil des Oblats à Fontenay Sous Bois, près de Paris :

« Il m’a fallu m’habituer à un nouveau pays et un nouveau mode de vie. On m’avait prévenu que ce serait difficile, mais c’est pire !... C’est comme un veuvage, une amputation. Il faut reconstruire… Je vis avec cette nostalgie mais je la fais passer par de nombreuses activités qui m’occupent de plus en plus : « serviteur » de la Maison d’accueil internationale, quelques cours, visites en famille, coups de mains à la pastorale locale, petit job aux OPM, contacts avec l’Afrique par téléphone ou internet… ça me fait toujours « trop » plaisir. »