FORUM NATIONAL DES JEUNES A MOUNDOU

Écrit par Fredé Augustin le .

DU 26-30 DECEMBRE 2012

L’idée d’organiser des forums nationaux de jeunes tous les quatre ans est née suite à l’assemblée de l’Association des Conférences Épiscopales de la Région d’Afrique Centrale (ACERAC) qui s’est tenue en 2005 à N’Djamena sous le thème « rôle et place des jeunes dans l’Église et dans la société ». C’est ainsi que la ville de Sarh fut choisie pour accueillir le premier forum national en 2008. Le deuxième Forum National a lieu à Moundou toujours au Sud du Tchad.

Ordination presbytérale à Pala

Écrit par Abbé François Mbaïtoloum le .

Le 24 novembre 2012

"Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés " (Jn 13, 34): cette phrase, devise des ordinands placée au fond de l’aire sacrée de la cathédrale attire l’attention des invités venus de toutes les paroisses du diocèse et d’ailleurs pour rendre grâce au Seigneur pour les dons qu’Il ne cesse de faire à l’Église en lui donnant trois nouveaux prêtres : Abraham de la Paroisse de Koumi, Emile de Gounou-Gaya et Zacharie de Pala.

MESSAGE DE NOËL 2012

Écrit par CET le .

EVEILLEURS D'ESPERANCE
MESSAGE DE NOËL 2012

CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DU TCHAD

Jean-Claude BOUCHARD, évêque de Pala, président de la CET
Matthias NGARTERI, archevêque de N’Djaména
Michel RUSSO, évêque de Doba
DJITANGAR GOETBE Edmond, évêque de Sarh
Miguel SEBASTIAN, évêque de Laï
Rosario Pio RAMOLO, évêque de Goré
Joachim KOURALEYO TAROUNGA, évêque de Moundou
Henri COUDRAY, vicaire apostolique de Mongo

Départ de Monseigneur Charles Vandame

Écrit par Mgr Jean-Claude le .

Comme beaucoup de vous le savent, Mgr Vandame a quitté le Tchad au début du mois de novembre pour rejoindre sa nouvelle affectation à Bafoussam au Cameroun. Nous ne le remercierons jamais assez pour ce qu’il a apporté à l’Église du Tchad et au pays durant ces nombreuses années, comme prêtre missionnaire, comme supérieur régional, comme archevêque de N’Djamena et président de la Conférence épiscopale durant 21 ans. Que ce soit le Seigneur lui-même à le remercier.

Comme on peut le constater par les extraits de sa dernière lettre circulaire, il fut et il est resté un homme qui ne baisse jamais les bras et là où d’autres diraient : « c’est assez, j’ai tout donné, j’ai le droit de me reposer », il dit : « Cette nouvelle affectation sera pour moi l'occasion d'un renouveau, d'un nouvel élan ! » Merci Charles pour l’exemple que tu nous donnes à tous.

+ Jean-Claude